sommaire n° 396
 
dossier " médias et santé : développer l'esprit critique "

Médias et santé : développer l'esprit critique

 
  Chapeau ou rien
     

Joëlle Kivits
Sociologue, responsable de projets à la Société française de santé publique,
Alain Douiller
Directeur du Comité départemental d'éducation pour la santé de Vaucluse, avec la collaboration de Sylvie Giraudo
Chargée de mission prévention, département Prévention et promotion de la santé à la Fédération nationale de la mutualité française.

 

L'éducation pour la santé s'est longtemps résumée à transmettre des informations… mais non contents de remettre régulièrement ce modèle en question, les intervenants en éducation pour la santé ne doivent-ils pas aussi éduquer à l'information ?

Des premiers pas hygiénistes et médicaux de l'éducation pour la santé (début du XXe siècle) à nos jours, une révolution est, en effet, passée par là : celle de l'information. Les messages santé sont désormais partout : sur les télévisions, les téléphones, Internet, les journaux, les produits de grande consommation. Ils sont aussi de tous ordres : informatifs, commerciaux, éducatifs, structurant ainsi des représentations sociales, des normes, des valeurs, des cultures… Comment alors faire le tri de ces messages, quels crédits leur accorder ? Quels impacts en attendre ? Quels effets en redouter ? Ces questions sont au cœur de ce dossier qui prend plus particulièrement pour objet de réflexion les jeunes : enfants et adolescents. Baignant dans un univers médiatique et informationnel parfois incompréhensible pour leurs aînés, à la fois consommateurs et cibles des médias, les plus jeunes sont en effet aussi les plus vulnérables.

La première partie du dossier propose une mise en perspective de l'" information santé " : de quoi parle-t-on ? Se repérer dans ce véritable et foisonnant " marché de l'information santé ", proposer quelques clefs de lecture et de décryptage des médias et inciter enfin à décrypter l'information et les médias sont les lignes d'intention de cette première partie. Différents travaux de recherche menés au Québec et en France sont également présentés. Ils précisent les perceptions des médias par le public, les influences de l'information en matière de comportement de santé et donnent également des pistes de réflexion et d'action pour une éducation critique aux médias.

La deuxième partie du dossier aborde, au travers d'entretiens menés auprès de spécialistes des médias, les relations des jeunes avec les modes de communication et leur manière de les " consommer ". Ils évoquent également des questions d'actualité comme le lancement de chaînes de télévision pour les bébés ou la banalisation de la violence sur le petit écran. Cette séquence est complétée par un article sur la place faite au décryptage de l'information, notamment à l'école.

Le dossier présente, enfin, une série d'expériences où, concrètement, dans le cadre de programmes d'éducation à la santé ont été mises en place des actions où il est question de comprendre autrement les médias et l'information qui y est véhiculée, notamment les publicités et leurs messages séducteurs. Dans un second temps, il est proposé aux jeunes d'être, à leur tour, producteurs de médias, en réalisant leur propre spot d'information relative à la santé. En étant créateurs d'information, les jeunes ne sont plus seulement consommateurs : ils développent un regard, un esprit critique et donc des aptitudes.

 

 
LA SANTÉ DE L'HOMME 396 | JUILLET-AOUT 2008 | Page 13
Libre de droits, sous réserve de mentionner la source