sommaire n° 387
 
dossier "la santé... par l'activité physique !

Développons un environnement favorable aux activités physiques !

 
  Chapeau ou rien
     

Annick Fayard
Directrice de la direction du Développement
de l'éducation pour la santé
et de l'éducation thérapeutique, INPES.
Myriam Fritz-Legendre
Membre de la direction de l'Action pédagogique
et de l'Animation du Mouvement, Ceméa.

 

Ce n'est que récemment que le développement de l'activité physique a été inscrit explicitement dans les politiques de santé. Néanmoins, le rapport entre activités physiques et santé demeure complexe puisqu'il implique autant l'être dans son individualité que dans son rapport aux autres, et questionne les choix d'organisation de la société. La prise en compte des activités physiques comme facteur de protection et d'amélioration de la santé implique une approche " écologique " de la santé. Au sens où cette approche accorde la même importance aux variables personnelles et aux variables dépendantes de l'environnement.

Le présent dossier fait état des connaissances, des recherches et des expériences réalisées sur ces questions. Il montre en particulier la prise en compte des facteurs individuels liés à la pratique régulière d'activités physiques. Il souligne l'importance de les différencier des activités sportives. En effet, les activités physiques, loin de se limiter à la pratique du sport, peuvent être intégrées dans la vie quotidienne à condition qu'un cadre de vie propice le permette. De plus, des alliances fructueuses peuvent être développées entre promotion de l'activité physique et promotion d'activités sportives, en particulier de loisirs. Plaisir, accomplissement personnel, qualité de vie collective dans une société dans laquelle les citoyens prennent une part plus active ; ces paramètres constituent des leviers essentiels pour inciter à la pratique de ces activités.

Les conséquences pour la santé d'un déficit d'activité physique sont largement mises en avant dans les médias. Cependant des changements de comportements durables ne peuvent être dissociés d'un projet de société plus global offrant un cadre de vie plus favorable à nos besoins physiologiques, psychologiques et sociaux. D'où l'intérêt d'alimenter ce débat de société en informant les décideurs et le grand public. Tous les professionnels que nous avons sollicités pour ce dossier soulignent qu'il faut certes travailler sur les facteurs individuels, mais surtout entreprendre une analyse plus approfondie des critères environnementaux :

  • les relations avec la famille et les amis, qui peuvent renforcer ou faire obstacle aux activités physiques ;
  • les milieux de vie - école, entreprise, quartier - dans lesquels s'inscrivent les relations sociales ;
  • les facteurs relevant de la société, normes sociales et culturelles, qui participent à la mise en place de ces activités ;
  • l'environnement en terme d'infrastructures qui conditionne leur réalisation.

Ces facteurs sont interdépendants dans le sens où ils peuvent " interagir " : une personne peut, par exemple, rassembler autour d'elle un groupe qui va agir en faveur d'une modification de son cadre de vie, dans un sens d'une incitation à la pratique. Une évolution de la norme sociale peut faciliter ou faire obstacle à l'adoption ou au maintien d'une activité physique. Cette approche aide à identifier les facteurs qui interviennent et à repérer ceux sur lesquels il est possible d'agir, en particulier les facteurs relevant de l'environnement.

Ce dossier de La Santé de l'homme souligne les avancées significatives et l'intérêt de la prise en considération des facteurs individuels, il montre également tout le chemin à parcourir par nos institutions sociales et politiques pour faire figurer dans leurs stratégies et programmes d'action les conditions nécessaires en amont à l'amélioration et au développement durable de la santé des populations. Le développement de la pratique de l'activité physique en est un des maillons essentiels.

Pour en savoir plus, voir également Vers l'éducation nouvelle, revue des Ceméa, dont le dossier n°523 est consacré à la thématique : Éducation motrice, jeux et sports (juillet 2006 : p. 24 à 67).

 

 
LA SANTÉ DE L'HOMME 387 | JANVIER-FEVRIER 2007 | Page12
Libre de droits, sous réserve de mentionner la source